Pourquoi nous avons adoré le Bali Spirit Festival  

Pourquoi nous avons adoré le Bali Spirit Festival  

Après en avoir entendu par vent et par flots, cette année nous avons enfin pu découvrir le Bali Spirit Festival qui s’est tenu au mois d’Avril à Bali. Maintenant on comprend mieux pourquoi tout le monde l’adore : on vous dit tout à propos de cette semaine hors du temps.  

Mais d’abord, le Bali Spirit Festival c’est quoi ?  

Le BSF (pour les intimes), c’est un des plus grands festivals dédiés au yoga, à la danse, à la musique du monde, et aux soins thérapeutiques. Une semaine d’ateliers, de cours et de découvertes qui rassemblent des personnes du monde entier.  

La « mission » de ce festival, est de nourrir tous les aspects de notre être et de mettre en lumière le potentiel présent à l’intérieur de chacun d’entre nous, pour que l’on puisse vivre en pleine conscience de ses capacités et surtout les déployer dans notre vie de tous les jours. Le BSF c’est un peu une thérapie super profonde pour se découvrir et apprendre plein de choses sur soi en s’amusant le tout en une semaine chrono.
Selon la tradition balinaise et la religion hindouiste qui l’accompagne, le festival se base sur le concept de Tri Hita Karana : c’est-à-dire l’harmonie à Dieu (pour les balinais il y en a beaucoup), l’harmonie au sein d’une communauté, et l’harmonie avec la nature.  

Des centaines d’animations, d’ateliers, de conférences… 

Le BSF se présente comme un village. Il y a les scènes où l’on peut participer à des conférences sur le bien-être, le yoga, le développement personnel ou encore la spiritualité (les deux étant souvent liés). On peut aussi trouver des endroits où se relaxer sur des gros fauteuils, en écoutant – ou pas-  un groupe de musique live. Certains improviseront une animation de leur plein gré : de la danse, des acrobaties, du body painting ou encore de l’accro yoga. Il y a aussi une immense piscine où il fait bon de se rafraîchir quand le soleil devient trop brûlant. Il y a des endroits animés, des lieux calmes, un marché, un espace enfant, un espace restauration ou bar…. En fait il y a de tout !! Chacun se promène toute la journée aux grès des activités, vous avez le temps de faire de belles rencontres, de découvrir quelque chose que vous n’avez jamais vu auparavant, de rire, de pleurer, de chanter. Le festival c’est aussi un tourbillon d’émotions qui vous traversent et qui vous font vibrer aux rythmes des cérémonies, des concerts et des rituels.

A la fin du festival vous avez la sensation de connaitre beaucoup de monde et d’avoir assisté à une grande réunion de famille. C’est une ambiance vraiment unique et nourrissante qui contribue au fait de que nombreuses personnes reviennent à ce festival d’année en année. Nous avons même rencontré une femme qui en est à sa 11 -ème édition !  

Le programme  

La journée nous avons dû faire preuve de stratégie pour profiter un maximum du festival ! Je peux vous dire que parfois, on avait du mal à choisir l’option qui nous plaisait le plus tant les propositions sont variées et alléchantes. Nous avons donc essayé de faire un peu de tout, afin d’avoir une expérience complète. Le programme est découpé en plusieurs catégories : yoga, danse, musique, conférences, ateliers pratiques, massages ou encore guérison. Comme je travaillais dans une salle où il y avait pas mal de yoga, j’ai opté pour des thèmes que je connaissais encore peu comme la guérison et les conférences. Je n’ai pas été déçue : 

  • Des intervenants inspirants qui vous reboostent le moral en une heure, qui vous donnent envie de déplacer des montages  
  • Des expériences de guérison qui m’ont littéralement bluffé et qui pourraient sûrement convaincre les plus sceptiques à propos des médecines alternatives … 
  • Des expériences humaines et sensorielles édifiantes qui nous ont largement inspirées pour nos futures retraites et ateliers 😉 

Cette semaine a été pour moi l’occasion de découvrir de nombreux soins énergétiques, de les essayer pour trouver chaussure à mon pied. Nous avons aussi fait la rencontre de personnes hautement compétentes, des hommes et des femmes qui ouvrent leur cœur sans crainte, avec une seule envie, celle de partager leur expérience et leur vie avec vous. D’atelier en atelier nous avons dansé, nous avons souri bêtement à des inconnu(es), nous avons connecté avec des gens du monde entier, nous nous sommes laissé aller sans peur des préjugés. Là-bas, mettez au placard vos à priori et vos peurs, personne ne vous montrera du doigt ! Certains jours, on se trouvait sacrément hippies mais à côté d’autres phénomènes on avait l’air bien plus normales que ça :D Soyez ouverts et réceptifs car il y a de tout, de toute sortes de personnes, de cultures et de vies. C’est que nous aimons, car nous pouvons rencontrer des gens avec des vies complètement atypiques, comme des personnes très terre à terre ou « normales ». (Oui, car il y a des hippies qui sont « normaux », je vous rassure). (Puis, qu’est-ce que la normalité ? ça c’est un autre débat !!).  

Le soir venu, les animations battent leur plein et il est même difficile de rentrer chez soi tant on veut assister à tous les évènements.

Nous avons pu ainsi profiter des multitudes de concerts proposés tout au long de la soirée, et nous avons aussi beaucoup dansé ! Je crois que nous avons participé à des cérémonies de cacao tous les soirs, dont la mémorable et grandiose cérémonie proposée la deuxième nuit du festival : une danse ritualisée, très belle dont on vous parlera très bientôt !  

On pouvait aussi s’asseoir au tour d’un feu, participer à une cérémonie de thé ou juste se poser dans les fauteuils et discuter avec toutes ces personnes inspirantes rencontrées pendant le festival.  

Notre expérience en tant que volontaire sur le festival 

Il y a plusieurs façons de participer au festival :  être invité, intervenant ou volontaire. Le prix du festival étant bien trop élevé pour nos moyens de voyageuses, nous nous sommes inscrites tant que volontaire. Le deal est simple, l’entrée du festival est à 80 dollars pour compenser l’impact sur l’environnement et tu donnes 5 heures de ton temps par jour. C’est, croyez-nous, une super affaire et expérience !  Etre volontaire, c’était aussi l’occasion de vivre le festival en son cœur, connaître les coulisses de cette organisation massive et rencontrer des personnes inspirantes (enfin ça, ça se fait aussi en marchant dans les allées du festival).  

 

Il y a une multitude de jobs, et chacun peut trouver une occupation à son goût : secrétariat, animations enfants, objets trouvés, transporteurs, équipiers, gestion du site, de la propreté, des réseaux sociaux, photographie, accueil…la liste est longue puisque nous sommes chaque année plus de 250 participants à se porter volontaire. Ce qui est chouette, c’est qu’on peut choisir par ordre de préférence sur quel poste on aimerait être affecté et à quel moment de la journée (découpé en 3 tranches horaires : matin, après-midi et soir).  

Nous avons eu la chance d’avoir l’un de nos postes favoris ; la gestion des salles. Sur le site, il existe différents pavillons ouverts ou fermés sur lesquels se déroulent les activités. Nous n’étions pas affectés ensemble (Ô malheur, Ô désespoir !) mais nous étions en face l’une de l’autre alors que le site était particulièrement grand :D. Notre job consistait donc à gérer les entrées et sorties des participants et aider les intervenants à ce que leur session se déroule dans les meilleures conditions. On a trouvé ce poste parfait puisqu’il s’agissait simplement de compter les gens et veiller au bon fonctionnement de la salle tout en profitant de la séance en cours. Par exemple, selon les cours et le nombre de personnes, tu peux toi-même participer au cours. J’en profitais donc pour faire un peu de yoga au moment des cours, ou écouter attentivement les conférences.  

Je ne vous cache pas que cette semaine a été intense.

Entre notre travail de volontaire, les ateliers (workshops) pendant le reste de la journée et les animations musicales le soir, nos nuits étaient courtes ! Nous étions sur l’horaire du matin ; nous devions donc être sur place vers 7h15 et selon les journées nous revenions à l’auberge au milieu de la nuit, vers 2h. Les animations nocturnes étaient toujours très variées et parfois, malgré la fatigue, nous ne pouvions pas nous empêcher de rester pour écouter le groupe de musique suivant et entamer une nouvelle danse !! 

 

Il ya tellement à dire sur cette aventure que nous avons décidé de vous faire des articles dédiés sur les expériences que nous avons vécues.  

Nous voudrions notamment vous parlez des soins de guérison qui nous ont marqué, des conférences qui nous ont inspirées ou des personnes que nous avons rencontrées. Nous avons aussi eu la chance d’avoir un entretien avec le créateur de ce festival qui a vu le jour il y a plus de 10 ans, pour vous parler un peu plus en détail de ses actions au cœur d’Ubud.  Restez connectés !  

 

Avec Amour,

Flora

 

 

Infos pratiques  

Le site :http://www.balispiritfestival.com/
Lien direct pour être volontaire : http://www.balispiritfestival.com/get-involved/applications 

Prochaine édition du 24 au 31 mars 2019 

Location : Ubud, Bali 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *